../accueil_diapos/13.jpg?refresh=1597056840
"Marc Sardina aime la peinture !",
... et cette déclaration qui aurait pu paraître incongrue voici quelques années vient aujourd'hui renforcer un sentiment général : en ce début du XXIe siècle, la peinture à l'huile fait retour dans le processus artistique, après des décennies de labeur clandestin.

De plus, Marc Sardina est Lillois, c'est à dire d'une région dont on redécouvre, enfin sans complexe, les vertus et les traditions artistiques. Aux confins septentrionaux de la France, cette grande ville flamande a élevé en son sein de nombreux peintres dont la gloire n'a pas toujours rendu justice à leur origine. (...)
On devine l'artiste imprégné et inspiré par les grands maîtres septentrionaux : 
Le sens de la couleur et du motif décoratif de ce grand coloriste du Nord que fut Matisse, le goût de la composition dessinée et du monumental chers à Marcel Gromaire, l'expression rude et incisive des grotesques carnavalesques d'un James Ensor... (...) 
La peinture de Marc Sardina offre un palimpseste dont le déchiffrement offre un plaisir supplémentaire. Chacun y retrouvera ce qu'il a engrangé de souvenirs et de fantasmes...
François Robichon, historien d'Art
 

none
Nus et flore
2019 2018
New york
2019 2018
Retour de plage
2017 2016 2015
Ile coquillage
2018 à 2009
Odalisques
2015
Portraits et installations
2014
Nudités
2014 à 1995
Moyen Age
2014
La guerre
2014
Voyage à Rome
2014
Ancien Site
none

Parcours